Parlons-nous d’amour…

Sur Vox, via les médias, dans la vitrine du fleuriste en bas de la rue, il neige de l'amour, des coeurs rouges et énormes, des idées cadeaux plus ou moins heureuses pour la Saint Valentin…

Des millions de célibataires, des âmes (plus ou moins) en peine qui cherchent une main à serrer dans l'obscurité d'une salle de ciné, des lèvres à embrasser à la lumière d'un réverbère, un corps contre lequel blottir le soir, une personnalité à laquelle se confronter, un peu de ça ou encore le tout…

Chacun cherche un autre, assoiffé d'amour, pressé d'aller au but, tiraillé par ses instincts et par la pression du qu'en-dira-t'on (ah oui, il/elle est seul(e)… Bizarre…).

Mais finalement plus que la fin, le plus agréable ne réside-t-il pas dans les moyens?

La critique de Nouvelles sur le sentiment amoureux faite par les Inrocks (oui, encore eux, je ne diversifie pas assez mes sources…) me conduit ce soir à écrire ces lignes. Une spécialiste de la narratologie, Christine Montalbetti, aborde le thème de l'amorce de l'amour, de son annonce, à travers six récits de fiction.

Délicieux moments que ceux où l'hésitation, la timidité, la tétanie, le doute nous saisissent face à l'objet du désir. Aussi atroces qu'ils puissent paraître au présent, ce sont presque toujours de délectables madeleines de Proust dont on se régale tôt ou tard ou que l'on se remémore avec tendresse.

Finalement, il y a un vrai trouble dans l'inaction… Alors la mise en péril de soi relative avant que les choses ne se passent, la rêverie et la crainte, sources de plaisir?

Cette réflexion n'est en rien un coup de griffe personnel dans le mythe de l'amour, le vrai, celui qui dure… Seulement, à l'ère où l'on cherche à le trouver comme on achète ces céréales au supermarché, il me semble important d'un moment s'arrêter, de songer et de mieux savourer chacun de ce genre d'instant.

 

Publicités

Auteur : Lzarama

J'aime la mode, les bons restos, les chats mais ici je n'en parlerai pas. Enfin, je crois.

3 réflexions sur « Parlons-nous d’amour… »

  1. L’amour est certainement le sentiment le plus abouti; Tout est régie par cette étrange sensation qui nous rend fou de joie, de jalousie, qui nous fait pleurer, rire…. En un mot toutes les certitudes et incertitudes de notre quotidien se croisent. L’important est de réussir à faire la différence entre le discours amoureux ( parfois naif, souvent flatteur) et le sentiment amoureux, toujours utopique. On recherche l’autre qui va nous faire voir la vie en rose, qui va modifier le cours de notre vie. Involontairement ou pas nous cherchons tous le grand, l’unique amour, c’est l’une des dernieres utopies de l’humanité!

  2. [c’est top] Absoluement d’accord!!!! Quoi de plus délicieux que ce papillon qui fait de l’ascenceur dans notre estomac à chaque parole, sourire, geste de l’autre? Où le simple fait de se frôler devient une obsession dévorante, une peur incontrôlable.*soupir profond*

  3. [c’est top] Savourer les instants je suis d’accord, souffrir des mois, je dis non ! Le célibat c’est génial quand ça ne dure pas ! Un amoureux c’est aussi quelqu’un à qui l’on peut penser n’importe quand, quelqu’un qui peut provoquer un sourire sans même le vouloir.. Un amoureux c’est le plus beau des miroirs, celui qui nous donne confiance en nous, celui sur lequel on peut compter pour nous remonter le moral, celui qu’on peut aimer sans craintes. Celui à qui on peut confier ses secrets, et avec lequel on peut partager ses trésors… L’ Utopie est belle seulement si l’on a à notre disposition les moyens qu’elle devienne réalité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s