1984 – 2007

Le spot publicitaire que vous venez de regarder ou regarderez après avoir lu ces lignes a été élu meilleur sport du siècle, le 20ème en l'occurrence. Il a été réalisé par Ridley Scott en 1984, année de lancement du Macintosh.

Le Monde 2, à travers l'interview de l'un des fondateurs de l'agence publicitaire BDDP, brosse le portrait de la publicité de demain. Une tendance qu'avait déjà saisie Apple à travers cette campagne il y a plus de 20 ans. Ironie de la situation, c'est en usant des ficelles d'un célèbre roman d'anticipation que la petite pomme a senti le vent venir.

Aujourd'hui, nous sommes de plus en plus actifs en matière de divertissement: nous téléchargeons de la musique, créons des réseaux communautaires sur lesquels convergent nos centres d'intérêt, vivons parfois une "second life"… Alors l'ère des campagnes à la Juvamine dont le spot de 15 secondes repassait en boucle sur nos petits écrans tend à s'achever.

Les publicitaires cherchent et chercheront à nous rendre pubophiles en montant des plans de communication virale, en cherchant à faire d'une minute dédiée à un quelconque produit, yaourt ou lessive, chaussures de sport ou automobile des bijoux créatifs que nous nous empresserons de visionner sur les sites de partage de vidéos…

Reste un objectif toujours semblable, nous séduire et nous convaincre que cette marque est meilleure que n'importe quel autre… D'ailleurs difficile de ne pas deviner qui est en fait incarné par l'horrible Big Brother dans le spot d'Apple, son gros et méchant concurrent!

Publicités

Auteur : Lzarama

J'aime la mode, les bons restos, les chats mais ici je n'en parlerai pas. Enfin, je crois.

5 réflexions sur « 1984 – 2007 »

  1. enfin de compte tu rejoins Etienne Mougeotte ( mon Mister TF1) qd il dit qu’il n’est la que pour préparer nos petits cerveaux pour les pub coca ??
    Koi k’il en soit Apple a toujours sur bien communiqué et nous le voyons depuis des années sur le marché de music ….
    D’ailleurs leurs politique de domination du marché, de DRM, de gestion des labels, la portabilité de leurs AAC … me rappel le tant décrié Bill BIg Brother… pas toi ?
    Ned

  2. Attention, pas d’amalgame… Ce n’est pas parce que je fais un post sur ce qui se passe, sur un mode, un courant suivi que je l’approuve… Si j’ai pu le laisser croire, il va falloir que je revois ma note!Et bien évident, de la même manière que la pub comparative entre coca et pepsi ou les fournisseurs d’accès internet, ce n’est pas parce que l’un critique celui d’en face qu’il agit avec davantage de classe.

  3. [c’est top] Qui oserait une pub faisant référence à un bouquin de nos jours? …PS : j’aime beaucoup ton nouveau design :p

  4. J’aime beaucoup ton nouveau design aussi, et encore plus ce genre de publicité, le marketing viral et ce qui se fait depuis qq temps… Comment ne pas penser aux toutes premières pub du 118 218 et leur concept du toutouyoutour dont le site est très marrant en plus. Ou alors la pub pour la poste : Je suis thomas!!! et oui c’était pour la poste, le concept à davantage marqué les esprits que le pourquoi de la publicité en elle même…A ce propos il y a un superbe groupe sur la pub en générale qu’on doit à notre petit suisse local 😉 et qui serait ravi (je parle du groupe) d’accueillir ta note ;).

  5. rectificatif NeD, c’est Patrick Lelay qui a parlé de coca et du temps de cerveau disponible…
    De plus, entre une pub bas de gamme et une qq chose d’un peu plus créatif, le choix est vite fait, même si après tout se discute dont les dangers du maketing viral…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s