Puisqu’ils partent tous en voyage…

Regarder Paris défiler en marche arrière, écouter les conversations d'un groupe de jeunes adultes joyeux, bruyants, enthousiastes à l'idée de grimper dans un train en direction d'une autre capitale d'Europe, observer des étrangers empaqueter des souvenirs forcément kitschs de France. Voir la vendeuse déguisée d'une boulangerie industrielle nettoyer sa vitrine, reluquer un homme impatient de sortir des toilettes se secouer les mains, pressé qu'elles sèchent, inquiet de rater sa correspondance.

Saturer de musique italienne, compter le nombre d'énormes lunettes de soleil portées par les autochtones dans une pénombre bien plus que relative. Froncer les sourcils de scepticisme devant un étal de croissants saupoudrés de tout et fourrés d'encore pire. Déchiffrer les gros titres de la presse étrangère grâce au journal déplié sur les genoux du voisin. Traduire les publicités qui défilent inlassablement sur les panneaux déroulants…

Je me demandais l'autre jour pourquoi j'aimais de manière confuse mais sûre les voyages et plus particulièrement encore les gares, les aéroports. Sans nul doute, j'ai glissé l'essence de la réponse dans les lignes précédentes. Ces lieux, petites parenthèses temporelles et spatiales, remplis de promesses d'ailleurs, d'autres cieux, d'autres vies me grisent et me fascinent…

Publicités

Auteur : Lzarama

J'aime la mode, les bons restos, les chats mais ici je n'en parlerai pas. Enfin, je crois.

2 réflexions sur « Puisqu’ils partent tous en voyage… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s