L’intime mercatique ou l’égoscope

Quand je regarde autour du moi, que je lis la presse ou que je surfe sur Internet, j'ai la sensation qu'ajourd'hui plus rien ne se crée ou ne se fait sans que derrière soient réfléchis les enjeux marketing ou mercatiques, pour les puristes de la langue.

Marketing viral, promotion décalée, stratégies tordues, tout est bon pour nous séduire et l'intime tient un rôle phénoménal en marketing. Preuve en est, par exemple, le rôle prépondérant que jouent désormais les deux grandes fifilles des candidats Clinton et McCain. Chelsea a initié le discours "Ma mère est formidable" et les Républicains n'ont pas perdu de temps à répliquer grâce à Meghan, à son blog et à sa coolitude de stagiaire à Newsweek et au Saturday Night Live.

La famille comme outil de communication massive. Le coup n'a rien de neuf, ce qui me semble nouveau c'est l'impunité avec laquelle on s'en sert. Ou bien c'est peut-être moi qui m'en aperçois maintenant…

Lorsque je tombe sur l'affiche de l'expo de Sophie Calle, "Prenez soin de vous" en ce moment à la Bibliothèque Nationale, je me dis que l'artiste a le talent, qu'on adhère ou non à sa démarche, d'avoir bien saisi la tendance actuelle, ce nombrilisme généralisé qui nous fascine tous. Parle-moi de toi, ça me fera penser à moi. Une manoeuvre sur le fil. Bien sûr, c'est une lecture très basique que je vous propose ici mais qui niera qu'il n'y a pas un peu de cela ??

Et puis, parfois, rarement plutôt mais tout de même, la mécanique s'inverse. C'est improbable au premier abord mais ça arrive. Hier, je suis tombée sur un blog intitulé 09h09. Un blog crée il y a cinq ans par un cadre dynamique, tendance yuppie, de la société Neuf Télécom. Le concept ? Très "SophieCalle-ien" quelque part. Se prendre en photo tous les jours à 09h09. Outre le fait que le bonhomme a un-je-ne-sais-quoi de charismatique, il faut saluer la longévité de sa performance et observer combien son concept de départ lui a échappé pour se métamorphoser.

Les premières photos datent de 2002. Petites images, mauvaise résolution, peu d'intérêt pour la masse, lui et ses collègues de bureau… Il ne s'agissait sans doute les premiers temps que d'un délire au service du marketing, un objet destiné à surfer sur la tendance, il y a 5 ans le blog était bien moins répandu. Et puis au fil des mois, le blog s'épanouit, révélant pudiquement une vie, des week-ends en Normandie et des chemises bariolées, une personnalité.

Aujourd'hui, Monsieur 09h09 a changé de société mais son blog perdure. Son objet marketing n'a plus lieu d'être mais il continue, offrant une sorte de folioscope au reste du monde et se l'offrant à lui-même… 

 

Publicités

Auteur : Lzarama

J'aime la mode, les bons restos, les chats mais ici je n'en parlerai pas. Enfin, je crois.

9 réflexions sur « L’intime mercatique ou l’égoscope »

  1. J’avais connaissance de ce blog, mais personnellement je préfère le personnage de l’épicier dans Smoke qui prenait tous les jours en photo à la même heure le même angle de rue. C’est beaucoup plus poétique et, paradoxalement, imprévisible

  2. Ah… Smoke, excellent film !Le marketing de la famille, surtout en politique n’a rien de nouveau, au contraire, ce sont juste les outils qui changent.Pour ce qui est du marketing en général, je dirai que d’une part, il ne faut pas non plus le voir partout ou le mélanger avec l’égocentrisme généralisé sur internet, et d’autre part, qu’à mettre tous les marketeux dans le même panier, on fait un amalgame un peu rapide :)Ceci étant, j’irai bien voir l’expo Sophie CalleTu l’as vue ?Bise

  3. Je suis d’accord avec toi, mettre tout le monde dans le même panier ce n’est pas bien futé non plus mais si ma note avait un côté fourre-tout, l’objet était de dire que l’usage du marketing est parfois fourbe et qu’on sait bien le maquiller. La frontière est mince entre les positions adoptées. Et non, l’expo, je ne l’ai pas vue, pas encore !

  4. Démarche originale qui doit demander une rigueur dingue! J’avais eu cette idée, il y a quelques années, prendre une photo de moi, ou de mes filles avec le même fond, le même cadrage à une date anniversaire mais j’ai vite laissé tomber le projet. Trop contraignant. Bravo pour le type et merci pour le post.

  5. oui, meme les gamins de 12 ans avec qui je travaille pense deja a leur CV quand ils viennent participer a des activites au musee… moi a leur age, je courais toujours dans les champs 😉 (c’est peut-etre pour ca que je suis une ratee? just kidding…)bon dimanche (petit colis en route hier)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s