Bref, c’est (presque) fini

Ce soir, ce sont les 2 derniers épisodes de Bref.

Je vais essayer d'être devant ma télé pour voir ça, même si le Grand Journal risque de nous servir, un peu comme la semaine passée avec China Moses puis Ariane Massenet, une émission à la sauce auto-congratulations.

Ce programme court, quoiqu'on en pense – sur cette page virtuelle l'on se dit que le concept a été peut-être un peu trop usé, cf les derniers épisodes sympathiques, plutôt réussis mais quelque peu gadgets "Bref, j'ai envoyé un texto" par exemple – a apporté un souffle nouveau au rayon des programmes courts à la télé.

Bref a redonné un peu de noblesse à la fiction courte télévisuelle, globalement détrônée par Internet en matière d'innovation, à l'heure où les Guignols assènent que l'on regarde l'ancêtre du web quand on est devant le poste.

Bref a parfaitement su dire que les trentenaires sont les vingtenaires de naguère, de grands enfants bercés à la Nintendo, nostalgiques, un peu capricieux et égocentriques, jamais rassasiés, jamais satisfaits, souvent à côté de leurs pompes. Ma génération se sera reconnue au moins une fois, ou plusieurs, voire tout le temps, dans les tonnes de tics et de tocs d'un héros pas trop beau et sans nom, pour toujours plus d'identification.

Bref aura duré 10 mois, ce qui est court et long, selon qu'on mesure ce temps à l'aune de différentes repères : télévisuel d'abord, générationnel ensuite, digital… Je n'aurais jamais bien compris, sauf pour la salve des derniers épisodes, la fréquence et la régularité de la diffusion, zappant de temps en temps sur Canal, guettant si Denisot annoncerait en seconde partie un nouvel épisode… Dix mois mais 2 saisons, allez comprendre (peut-être des motifs de production, de réalisation, de programmation qui ne nous intéressent pas ici)… Et terminer au bout de 82 épisodes par la diffusion de 2 épisodes, de l'extérieur,  c'est peut-être motivé par d'autres raisons mais j'aime croire que finalement, c'est assez logique : un poil bordélique.

Comme la vie ou l'esprit de beaucoup de trentenaires.

Bref, j'ai bien aimé Bref et j'espère comme sans doute beaucoup d'autres téléspectateurs un peu fleur bleue, que notre héros finira dans les bras de Marla, qu'elle lui dira "t'es qu'un con" une dernière fois mais le sourire aux lèvres.

Bref, j'ai bien aimé passé cette année à regarder Bref. Je l'ai regardé, je l'ai regardé, je l'ai regardé…

Edit : Pas de happy end avec Marla, tant pis pour les fleurs bleues. Bref voulait ressembler à la vie et souvent dans la vie, les histoires n'ont jamais de véritable fin.

 

Publicités

Auteur : Lzarama

J'aime la mode, les bons restos, les chats mais ici je n'en parlerai pas. Enfin, je crois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s