Glee dans ma télé

Je crois avoir déjà raconter ici comment je rêvais parfois que la vie se transforme en « musical », que je trouverais ça sacrément chouette et pas si extravagant que cela que l’on se mette soudain à danser et à chanter au quotidien.

gleeHier soir, d’humeur chafouine, je n’avais envie de rien d’autre que de penser à autre chose qu’à ma journée. Aussi quand je suis tombée sur des épisodes inédits de Glee à la télé, je n’ai pas cherché plus loin.

Je n’ai vu en tout et pour tout que quelques épisodes de la série. Si le rythme narratif va tout de même un peu plus vite que celui des Feux de l’amour, les intrigues s’avèrent nettement moins compliquées que dans Fringe, par exemple, et manquer même une saison complète n’empêche en rien de comprendre ce qui se passe dans l’épisode qu’on visionne, au hasard.

Parce que l’intérêt principal de Glee n’est pas dans l’évolution de l’intrigue, non, il est dans le show, la danse, le chant (même si certaines versions « chorale » des titres repris sont moins convaincantes) et le fait de présenter des « freaks » comme héros. Hier, le garçon en fauteuil roulant envisageait une relation avec une fille trisomique, le tout sans qu’aucun accent particulièrement dramatique ne vienne souligner tout ça. Wow.

Glee est un pur objet télévisuel américain, aussi bien dans les codes (les règles de la vie d’un lycée américain avec ses castes), les attitudes, les symboles et je ne suis pas étonnée de constater qu’en France, sa popularité reste limitée. Glee, ce n’est pas la vie mais c’est un concentré d’une culture américaine qui colorie la noirceur (le handicap, la différence) avec des paillettes (le chant, la danse).

Et voir Ricky Martin jouer un prof d’espagnol ex-mannequin sourire effectuer un numéro énergique sur « I’m sexy and I know it », hormis le fait qu’un équivalent réussi est ici inimaginable, c’est assez réjouissant et ça chasse les soucis le temps que ça dure.

Publicités

Auteur : Lzarama

J'aime la mode, les bons restos, les chats mais ici je n'en parlerai pas. Enfin, je crois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s