Les clips ou la vie

Trois clips : « Blurred lines », Robin Thicke / « Fade away », Vitalic/ « College boy », Indochine.

Trois titres sur lesquelles on pose des images qui posent question et créent la polémique.

Avant que ne commence Mud l’autre soir, a été diffusé le dernier clip de Vitalic par Romain Chassaing, « Fade away ». ON assiste à  une chaîne de meurtres où chaque assassin devient ensuite la victime… Quelques minutes au paroxysme de la violence. L’incongruité de la chose n’a paru que plus étrange quand une fois le clip fini, MK2 fit la promotion de ses ateliers enfants. Cherchez la cible.

Le clip d’Indochine, on a en a suffisamment parlé : Xavier Prétentieux Dolan (oui, Xavier Dolan est comme l’un des sept nains et se voit désormais affûblé de ce qualificatif ou d’un de ses synonymes dans chaque article qui le cite, dommage, j’aime tout de même bien son cinéma) utilise la violence pour dénoncer la violence. Il filme la torture d’un adolescent face à des spectateurs aveugles. Et Françoise Laborde (qui siège au CSA ndlr) ne partage pas son point de vue.

Enfin, « Blurred Lines »… Pharell Williams enchaîne les featurings glam… Alors qu’il avait perdu de sa hype ces dernières années, Pharell is back, chez les Daft Punk déjà, au coeur d’un buzz mondial et chez Robin Thicke, entouré de « chicks » (c’est pour la rime, Thicke & chicks, you know), le tout en mode deux salles, deux ambiances puisque le clip existe en deux versions : l’une avec des filles presque à poil, l’autre avec des filles à poil (ah non, pardon, je suis mauvaise langue, elles portent un string chair).

Trois clips où la musique passe au second plan, derrière les images. Dans les trois cas, l’important est de marquer les esprits, de provoquer des réactions outrées, de secouer les censeurs. Ca fonctionne, les clips sont interdits de diffusion télé, génèrent articles et commentaires. Le buzz pour le buzz, à en oublier la musique derrière.

Du coup, je ne vous mets aucun lien vers ces clips discutables mais plutôt une vidéo de la jolie Feist qui réinterprète son tube 1,2,3,4 pour Sesame Street, anti-polémique au possible, non ?

 

Publicités

Auteur : Lzarama

J'aime la mode, les bons restos, les chats mais ici je n'en parlerai pas. Enfin, je crois.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s