2014/2015

IMG_3874

Fleurissent partout bilans, « best of », listes de résolutions… Bref, le début d’une nouvelle année calendaire reste le prétexte idéal pour jeter un coup d’oeil en arrière…

J’ai bien envie de jouer à ce jeu, tiens, moi qui suis si peu passée par ici en fin d’année, moi surtout qui ait la fâcheuse tendance de retenir seulement d’instinct le terne, le triste, ce qui m’a déçu… chez les autres et chez moi.

2014 a été une année formidable, avec, bien sûr, en avril la naissance de mon fils. Je n’étais pas sûre d’être capable d’être une bonne mère, je ne suis toujours pas tout à fait convaincue, je ne fais pas partie de ces femmes pour lesquelles la maternité est une évidence, je ne ressentais pas le besoin viscéral d’enfanter pourtant, oui, pourtant depuis son apparition, quelque chose a changé, un nouvel amour s’est épanoui à l’intérieur, occupant un espace intime que j’ignorais vacant. C’est un peu magique, ce lien entre nous. Ce n’est pas simple tous les jours et le plus difficile nous attend sûrement, cependant j’essaie de lui donner le meilleur de moi-même et une dose suffisante d’amour et d’attention. Il m’apporte beaucoup aussi en retour : les jours où j’enverrais bien tout bouler, il me rend mon sourire : sa malice, sa fraîcheur, je veux le plus longtemps possible les préserver. Je ne m’attendais pas si vite à cette relation à double-sens. Merci mon tout petit.

2014 a été une année de changements et de transformations pour bon nombre de gens qui me sont proches : certains ont construit et/ou agrandi leurs familles, d’autres sont partis, déterminés et courageux, tenter de nouvelles aventures, planter de nouvelles fondations ailleurs, entreprendre. Je les admire, j’espère qu’ils le savent, sinon ici je leur redis. Dans un contexte toujours trop morose, il en faut dans la culotte pour oser autre chose que le chemin balisé qu’on avait commencé à emprunter. Vous me manquez beaucoup, si vous passez par là mais je vous espère très heureux.

2014 a été une année ponctuée d’un peu de tristesse, j’en ai suffisamment parlé ici. Cette douleur face à ce qui n’aurait pas dû arriver a été une leçon de vie et aussi une façon de prendre la mesure de tout ce bonheur.

2014 a vu s’épanouir de nouvelles amitiés, s’en renforcer d’existantes.

Je retiens quelques images dans le désordre : mon grand-père avec son arrière petit-fils âgé d’à peine 2 heures dans les bras (quelques larmes), une soirée au théâtre à l’automne, une autre chambre à la maternité et un si petit bébé (quelques larmes juste avant d’y arriver), des retrouvailles surprises sur les Champs-Elysées (et encore), un spectacle de vampires, Boyhood (toujours), une annonce au mois de mai (again & again), des sushis en terrasse un midi en septembre, mon fils dormant dans sa poussette dans un bar, moi bercée sur l’eau les fesses coincées dans un donut gonflable, une longue promenade auvergnate un jour de beau temps, un brunch un peu nombreux et très joyeux, des copains dans la télé (je pleure tout le temps ma parole), du Dom Perignon (2 fois), une soirée dans un jardin au clair de lune, du soleil qui réchauffe les visages, de jolis cadeaux, de la tendresse à tout va… Des messages, pleins, aussi dans ma boîte mail : certains pour sourire, d’autres un peu trembler. Il y aurait tellement à citer, je pardonne ma mémoire, j’ai forcément oublié.

Plein de larmes mais finalement plus de bonheur…

Et 2015 : j’y suis entrée du bon pied, j’ai dignement fêté, bien entourée, le passage à la nouvelle année. J’attends une fichue réponse qui va déterminer la tonalité des prochaines semaines de ma vie. Mais certainement pas me rendre heureuse ou malheureuse, ça non, ça c’est déjà tranché, j’ai déjà choisi de quel côté j’allais pencher.

A tous ceux qui m’auront lu jusqu’au bout (et même aux autres), je souhaite une très belle année 2015 !

Publicités

Auteur : Lzarama

J'aime la mode, les bons restos, les chats mais ici je n'en parlerai pas. Enfin, je crois.

2 réflexions sur « 2014/2015 »

  1. J’ai versé une larme aussi en te lisant, et j’ai l’immense prétention de penser avoir un petit peu fait partie de l’histoire 💜. Tu sais déjà ce que je te souhaite pour 2015…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s