Le parfum du désespoir

Je trouve que dans l’air flotte depuis des semaines un parfum de désespoir. Une odeur tenace dont on ne se débarrasse pas vraiment.

Sous l’eau, je frotte fort ma peau, dehors je marche plus vite que d’habitude, je cours même parfois pour échapper à ce relent nauséabond.

J’ai envie de gaieté, de douceur, de baisers, de caresses, d’être légère comme une bulle de savon, rose, jaune, verte ou translucide et que l’on brille, brille, juste un court instant, au firmament.

Parfois, des moments surgissent, surprenants, impromptus, je les partage avec mes acolytes. Ainsi, ensemble, nous faisons la nique à ces ondes sombres.

Le rire, le bonheur, l’amour, les mots deviennent soudain encore plus urgents, indispensables et tant pis pour la couleur des lendemains.

C’est une danse, un ou deux verres de vin, un mot plus doux que d’habitude, une conversation, quelque chose qui se passe, se dit, s’entend et se dénoue enfin. Une seconde, une minute, une heure, une nuit… pop !

Puis, cela s’arrête, le cours des choses reprend, je sens de nouveau autour de moi le parfum. Il s’immisce avec le flot quasi incessant des nouvelles, terribles vagues noires, et j’ai envie de me boucher les oreilles pour ne pas savoir comme le monde va mal. Pourtant, j’écoute discourir les gens les plus intelligents bardés d’autant de théories pessimistes que de titres ronflants et mon coeur saigne un peu.

Alors, pour résister, je m’acharne à vivre, maladroite mais honnête, irrégulière mais absolue. Intraitable… sur la qualité des sentiments. Irrésolue… à baisser les bras, face à la débâcle.

La résilience ? Après tout, quoi d’autre ?FullSizeRender

 

Publicités

Auteur : Lzarama

J'aime la mode, les bons restos, les chats mais ici je n'en parlerai pas. Enfin, je crois.

3 réflexions sur « Le parfum du désespoir »

  1. Rire, rire de tout et de rien et surtout de nos petits problèmes ! Rire, rire de tout et de rien et surtout de nos gros problèmes ! Rire, rire car ça fait de beaux abdominaux, car ça fait reculer les forces du mal! Rire, rire de tout et de rien pour prendre du recul! Rire, rire de tout et de rien car c’est en riant que nous aurons la force de résister! Rire pour reprendre des forces, reprendre des forces pour pouvoir résister!!!

  2. Ah mon Elsa, oui il est tenace et douloureux ce parfum.
    C’est comme la peur, on a beau les mettre au fond de notre poche et notre mouchoir dessus, ils arrivent toujours à ressortir.
    La légèreté et la gaieté semblent s’être envolées pour des cieux plus cléments. Tu as raison, il faut s’accrocher à toutes les marques de joie, de plaisir, de bonheur, de douceur et les utiliser pour faire revenir nos deux envolées.
    Je t’embrasse très fort!

  3. Resilience
    Le baiser de son Amour
    Le rire de son Enfant
    le soleil du matin
    Le vent frais
    le retour du soir
    Vivre sa vie au jour le jour en profitant de chaque instant, de chaque seconde.
    VIVRE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s