Le jour d’après

Ce matin, en passant devant le vieux petit monsieur qui vend les journaux à Gare de Lyon, ça m’a serré le coeur de constater que son présentoir, contrairement aux autres jours à la même heure, était presque vide, dévalisé.

Ce matin, en ouvrant WordPress pour venir écrire ici quelques mots, de nouveau j’ai cillé en déroulant la liste des billets des autres blogs auxquels je suis abonnée : ils étaient tous Charlie…

Je n’ai pas la prétention de penser avoir quelque chose à ajouter à la somme de tout ce qui se dit. Comme vous, je suis encore sous le choc d’un événement abominable dont les répercussions m’effraient.

Nous n’oublierons pas.

IMG_3921IMG_3925

Publicités