Les seins des saintes

Nous aurons peut-être dans moins d'un mois une femme à la tête de notre pays.

Quoiqu'on en pense et quoiqu'il arrive, ceux qui se frottent les mains, comme bien souvent, ce sont les pros du marketing qui voient en l'avènement possible de la femme à la plus haute marche du pouvoir une niche dans laquelle allègrement s'engouffrer.

En témoigne entre autres la nouvelle campagne d'affichage de la marque de lingerie Well. Comment malgré une image vieillissante créer la polémique? Well semble avoir trouvé la réponse en placardant sur des 4×3 une gironde poitrine enveloppée d'un soutien-gorge "aussi discret" qu'un filet d'eau. Si la promesse du produit est donc d'offrir à la femme un maintien léger telle une seconde peau, comment ne pas croire que Well veut voir se lever furibondes les associations féministes? Davantage que de vendre sa nouveauté, la marque cherche le précieux buzz renforcé par l'approche de l'élection d'une possible présidente…

Plus fort encore, nos amis belges scandalisent avec le site rentawife.be! La proposition? Louer une épouse parmi un fichier de près de 10 000 femmes disponibles selon vos goûts… Marjolaine, Erika, Manuelle, Isabelle… Cuisinière émérite, reine du plumeau, Mac Gyver en jupons, messieurs, faîtes votre choix… Ce gag (d'un mauvais goût plus que relatif..) cache en fait l'offre d'un vidéo club…

Le marketing n'aurait-il donc aucune limite? BEURK!